Historique

Les curieux, les voyageurs et les érudits connaissent peut-être Dionisio Magbuelas. « Papa Islo » – son surnom – travaillait en qualité de contremaître dans une plantation de canne à sucre aux Philippines. Ouvrier, théoricien politique, chef militaire et chamane, il prit la tête des babaylanes à la fin du XIXe siècle. Le mouvement joua un rôle crucial dans la révolte menée contre le joug colonial espagnol. Mieux qu’un rhum, Don Papa est un hommage rendu à une figure légendaire.

Don Papa est le trésor d’une île volcanique. Avec Don Papa, découvrez un rhum atypique fabriqué au paradis de la canne à sucre.

Papa Islo naquit et grandit sur l’île de Negros, une excroissance volcanique des Philippines.

Don Papa est une souvenance de la lutte qu’il mena contre le colonialisme espagnol ; le rhum est un compliment adressé à l’esprit rebelle et à l’irrévérence.

Papa Islo organisa un mouvement révolutionnaire fondé sur une redistribution agraire. La lutte de libération devait passer par une nouvelle répartition des richesses. Le mouvement d’émancipation échoua finalement au début du XXe siècle ; le joug espagnol fut alors remplacé par l’étau américain. Les historiens racontent que Papa Islo fut le dernier à rendre les armes. Emprisonné, il mourut quelques années plus tard en détention.

Don Papa joue avec cette image du romantisme et revendique, pour son rhum, une inspiration révolutionnaire.

Des transformations radicales se feront ainsi sentir au fond de votre verre à cocktails.

Explorez de nouvelles contrées gustatives grâce à un rhum qui se démarque des références caribéennes et nord-américaines.

Don Papa a le profil du bestseller. Il fait d’ailleurs l’objet d’un accueil enthousiaste, c’est le moins que l’on puisse dire.